60 ans d’indépendance : S.E Lansana Kouyaté président du PE.D.N s’adresse à ses compatriotes

Peuple de Guinée, chers compatriotes

Le 2 Octobre 1958, après 60 ans de domination, la colonie française de Guinée accéda à l’indépendance. Par un vote massif de 95%, lors du référendum du 28 Septembre 1958, les guinéens décidèrent ainsi de changer le cours de leur histoire en assumant de plein droit leur souveraineté.

La spécificité de l’indépendance de notre pays n’était pourtant pas le seul pourcentage avoisinant les 100% (1 136 324 de Non au projet instituant la communauté française contre seulement 56 981 de Oui). Sa singularité fut surtout de prendre cette décision capitale alors que toutes les autres colonies firent un choix contraire.

Un tel sens de responsabilité et de dignité n’eût été possible sans une profonde conscience collective que la liberté demeure le bien le plus précieux définissant l’humain.

Il nous revient, à nous les enfants de ce moment d’une exceptionnelle fierté de reconnaître les sacrifices consentis par Ahmed Sékou Touré, de tous ses compagnons de l’indépendance et de ses opposants d’alors sans aucune exclusion. La confluence quasi inattendue de leur volonté de liberté a permis un tel éventail de votants en faveur de la liberté qui s’est étendu à toutes les régions de Guinée, du Nord au Sud, d’Est en Ouest.

L’indépendance aurait été l’acte fondateur d’une Nation solide et prospère si sa singularité n’avait pas débouché sur les formes les plus variées de délitement orchestrées pour démontrer que l’indépendance ne pouvait aboutir qu’à de telles « conséquences.»

Aujourd’hui, les Guinéens doivent réaliser qu’aucun développement ne sera possible sans unité, fraternité, respect des lois et justice qui créeront les meilleures conditions de travail donc d’épanouissement.

Chers compatriotes,
En dépit des innombrables problèmes qui nous assaillent aujourd’hui, nous devrons trouver la force de dépassement voire de transcendance ; puiser dans le tréfonds de nos potentialités diverses et variées, les ressources morales et l’imagination qui nous amèneront à mettre l’intérêt général au-dessus de nos égoïsmes étriqués.

C’est l’indispensable passage obligé pour que le taux de pauvreté baisse, que le pouvoir d’achat des consommateurs augmente, que la justice règne sans différence entre gouvernés et gouvernants, que la corruption soit combattue avec efficacité, que la santé, l’éducation en un mot tout ce qui nous élève soit à la rencontre de nos espérances d’une vie meilleure. Aussi est-il tellement facile de stabiliser et donner vitalité à nos institutions Républicaines lorsque nous intégrons en nous que tout finira toujours par finir s’il n’est fondé sur la volonté de donner le meilleur aux jeunes générations qui auront devoir de le bonifier pour leurs successeurs. Tout cela est à notre portée individuelle et collective pourvu que la volonté, la ténacité, la constance dans notre idéal soient encrées en nous comme source d’un espoir immortel.

Enfin à l’occasion des festivités des 60 ans d’indépendance de notre République dans une souveraineté assumée, j’adresse au nom du Parti de l’Espoir pour le Développement National, les vœux d’unité, de paix, de bien-être socio-économique à l’ensemble du Peuple de Guinée, uni dans l’espoir de progrès parce qu’aujourd’hui partageant les mêmes angoisses du quotidien.

Vive la République

Vive la Guinée

Que Dieu protège son Peuple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *