« Echec » du dialogue politique en Guinée : Qu’en pense Lansana Kouyaté du PEDN ?

L’ancien Premier ministre guinéen, Lansana KouyatéPARIS- L’ancien Premier ministre guinéen, Lansana Kouyaté vient de s’exprimer sur le blocage du dialogue politique interguinéen. Pour le Président du parti de l’espoir pour le Développement National, s’il y a eu échec du dialogue, c’est parce que la méthode employée dès au début des négociations était mauvaise.
« Quelques jours avant la rupture du dialogue, j’avais dit dans une interview que j’étais sceptique. Parce que la pédagogie employée était mauvaise et surtout la volonté politique n’y était pas. On est allé jusqu’au cinquième point de l’ordre du jour sans jamais régler aucun problème. On prend le premier point, on dit qu’il n’y a pas d’entente, on passe au second point, du second point on passe au troisième, du troisième on passe au quatrième, sans avoir résolu les points précédents. Je crois que c’était bâclé. Il fallait s’attendre à ça, c’est regrettable », a analysé Lansana Kouyaté au cours d’un entretien avec notre reporter.

Le président du PEDN estime que ceux qui signent les conclusions des dialogues en Guinée ne le font que par commodité, sans que les résultats ne soient appliqués. « Un dialogue c’est pour que les résultats soient appliqués, mais il y avait déjà eu des dialogues dont les résultats n’ont jamais été appliqués. Donc, on baigne dans une atmosphère qui est propre à la Guinée où ceux signent ne le font que par commodité », a-t-il ajouté.

L’opposition menace de reprendre les manifestions de rue après le mois de Ramadan, si une solution de sortie de crise n’est pas trouvée. Interpellé sur la question, Lansana Kouyaté s’est abstenu de faire de commentaires. « Je n’ai pas d’avis à donner là-dessus. Quand je serais en Guinée, je soumettrai la question à la direction nationale de mon parti », a-t-il déclaré.

A la question de savoir quelle piste de solution proposerait-il pour une sortie de crise, le leader du PEDN répond : « Est-ce une crise ? », s’est-il interrogé ajoutant qu’une crise est instantanée, elle ne dure pas longtemps. Mais là, observe-t-il, c’est une situation qui dure. Toutefois, le leader du PEDN estime que la solution repose sur la volonté du Gouvernement et surtout du Chef de l’Etat.

« Pratiquement c’est une transition inachevée. Tout ce qu’on a voulu faire à l’entrée dans cette démocratie n’a pas été fait. Je ne suis pas magicien mais tout se repose sur la volonté réellement démocratique du Gouvernement et surtout du chef de l’Etat. Ce qui doit l’amener à se mettre au dessus de la mêlée et à diriger le pays comme il le faut dans les règles démocratiques. Dès qu’il y a cette volonté, on a plus besoin de tourner par-ci ou par-là. Mais on biaise avec tout. C’est qui fait qu’il n’y a pas de solution. La solution vient des hommes », a conclu Lansana Kouyaté.

Source : africaguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *