Lansana Kouyaté raille la médiation de Alpha Condé dans la crise togolaise

En marge de son long séjour à Paris, le président Alpha Condé a rencontré, mardi, les différents acteurs dans la crise togolaise, a constaté nouvelledeguinee.com. Le chef de l’Etat a reçu une délégation togolaise dans son hôtel. Objectif: tenter de calmer le jeu dans ce petit pays de l’Ouest Africain, en proie à la pire crise politique de son histoire.
Alors que Conakry aussi est en ébullition depuis quelques jours en raison de la mnifestation sanglante des élèves, le leader du Parti de l’Espoir pour le Développement National estime que Alpha Condé est très mal placé pour donner de leçons aux Togolais. A l’occasion d’une conférence qu’il a donnée, dimanche, à Nice, dans le Sud Ouest de la France, le patron du PE.DN a terrassé son ancien allié en 2010 devant des Guinéens venus des quatres coins des Alpes Maritimes.
 » Quand vous dites au pyromane d’éteindre le feu, en essayant d’éteindre, il va rallumer un autre. Le président Guinéen n’est pas qualifié pour donner des leçons à qui que ce soit. Quand il fut élu, il a dit qu’il est le  » Mandela » de l’Afrique de l’Ouest (… ) La stabilité de nos pays se trouve dans les règles que le pays se fixe (…) Là où ça existe dans la constitution, on dit: non ! Il faut amender. C’est ce que le président Alpha Condé veut (…)Au Togo, il aurait été plus franc, plus sincère de proposer au peuple qu’on adopte la monarchie (… ) On dit qu’il est président en exercice de l’Union Africaine, c’est pourquoi, il ( NDLR: Alpha Condé ) dit aux Togolais de venir à Conakry, qu’il va arbitrer. Les Togolais devaient lui dire: monsieur le président, qu’est ce que vous ferez, d’abord, chez vous? L’alternance fait partie des règles de la démocratie. Quand on n’aboutit pas à ça, on est dans un autre système, tel qu’en Guinée. Je l’ai dit depuis longtemps, on est dans la dictature« .
Lansana Kouyaté s’exprimait ainsi, lors d’une conférence, dimanche à Nice, dans le Sud ouest de la France. Dans cette ville balnéaire, l’opposant a fait la promotion de sa formation politique, le Parti de l’Espoir pour le Développement National.
Devant de nombreux Guinéens, le tribun du PE.DN a soutenu que son parti est bien outillé pour sortir la Guinée de la pauvreté. L’ancien premier ministre du gouvernement de large consensus a annoncé la participation de son parti aux prochaines élections prévues en Guinée début 2018.

Nouvelledeguinee.com
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *